Vélotaf : utiliser le vélo à assistance électrique pour se rendre au travail

Vélotaf : utiliser le vélo à assistance électrique pour se rendre au travail

Marine Moal, utilisatrice quotidienne et récente de vélo en Ile-de-France s’est mise au vélo à assistance électrique pour effectuer son trajet domicile travail. Nous l’avons rencontrée pour connaitre ses premières impressions.

Bemobi : Depuis quand utilisez-vous le vélo à assistance électrique pour aller au travail?

Marine MOAL : Cela fait à peu près 4 semaines que je pratique le vélotaf, soit presque un mois.

B. : Pourquoi avoir choisi le VAE pour effectuer votre trajet domicile-travail et non pas un vélo standard/ normal ?

M.M. : La principale raison, est que je suis quelqu’un pas très sportive et un peu « fainéante » pour le sport en général. Le vélo standard m’épuise car il nécessite beaucoup d’efforts physiques, contrairement au vélo à assistance électrique. Le VAE tombe bien donc car il me permet de voyager par moi-même sans trop d’effort. Ensuite, je ne dispose pas du permis de conduire et j’en avais assez de prendre les transports en commun. J’ai donc hésité entre le scooter 50 cm3 et le vélo à assistance électrique. D’après mes recherches, le scooter 50 peut être assez dangereux et compliqué à manipuler. Le VAE, est un mode de déplacement plus doux et plus écologique. Il me semble être la solution la plus adaptée : pratique, flexible, rapide et économique

B. : Combien de temps vous a fallu pour apprendre à utiliser le VAE ?

M.M. : J’ai mis deux jours pour bien maîtriser le vélo. J’ai une collègue de travail qui m’a tout montrée sur les vélos en pool (une station de vélos partagés mis à disposition par l’entreprise) : le démarrage, le fonctionnement, l’utilisation du petit écran, la borne, la recharge, la sécurité… et aussi toutes les bonnes pratiques concernant le vélo à assistance électrique. Depuis ce jour-là, je suis devenue adepte de ce mode de transport et j’essaie de mieux apprendre et bien m’habituer. J’ai aussi eu l’opportunité de suivre une formation à distance en e-learning sur les règles de sécurité à vélo et j’ai beaucoup appris !

B.: Quels en sont les avantages pour vous ?

M.M. : Comme avantage, je suis indépendante et n’ai pas à subir les personnes dans les transports en commun. Cela me fait vraiment plaisir. Généralement, pour aller au travail en transport en commun, j’ai deux changements à faire. C’est bondé et parfois très fatigant et stressant. Il m’arrive de ne pas pouvoir rentrer dans le premier tramway qui arrive en raison de la foule. Cela m’oblige à prendre le suivant et être parfois en retard. Je ne subis plus cela en vélo à assistance électrique.

Autre avantage, je trouve que le VAE est bon pour la santé car il me permet de prendre l’air, de me relâcher un peu. Je suis moins stressée.

Je gagne aussi du temps. Il y a un véritable gain de temps avec ce moyen de transport par rapport à la voiture individuelle et au transport en commun.

B. : Quelles en sont les difficultés ? Comment contournez-vous ces difficultés ?

M.M. : La difficulté rencontrée au début était le poids lorsque l’assistance est éteinte car je n’ai pas trop de force physique. J’ai 3 portes à passer avant d’arriver au garage à vélo à l’intérieur de mon immeuble, ce qui n’est pas toujours facile. A force de le faire quotidiennement, je commence à m’habituer et ce n’est plus un gros souci. Sinon, au bureau, après avoir effectué mon trajet quotidien à vélo,  je gare le VAE au parking sur la station vélo, il est donc parfaitement sécurisé et mis en recharge immédiatement.

B. : Laissez un petit message à ceux ou celles qui hésitent encore à utiliser le VAE.

M.M. : Pour ceux qui hésitent encore, je les encourage à tester le VAE même par curiosité et à découvrir ses bienfaits. Testez-le dans une montée sans faire beaucoup d’effort, vous allez voir sa différence avec le vélo non assisté ou le vélo standard. Quand vous arriverez en haut de la montée, vous comprendrez que c’est génial. Personnellement, j’arrive à rouler très vite lors d’une montée à cause de la puissance de mon VAE. Je peux même dépasser ceux ou celles qui sont en vélo standard.

Pour résumer, je recommande fortement le vélo à assistance électrique, c’est moins de stress pour aller au travail et un minimum d’effort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *