Promenade à vélo à Paris : une idée séduisante !

Promenade à vélo à Paris : une idée séduisante !

Vous voulez profiter de vos vacances, sans vous préoccuper des interminables embouteillages ? Offrez-vous une visite insolite de Paris avec un vélo à assistance électrique. Cette activité, axée sur le tourisme responsable, connaît un franc succès ces dernières années. Pour s’y adonner, il vous suffit d’un VAE, d’une bonne dose de ferveur et c’est parti pour une conquête de Paris !

Découvrez Paris sur vos deux roues!

Paris, la Ville Lumière, est sans doute l’une des plus belles villes du monde. En plus de ses monuments, la richesse de sa gastronomie et son paysage urbain, la métropole a plus d’un tour dans son sac pour vous émerveiller. Cette face dissimulée de la capitale est à découvrir à vélo. Pour ce faire, il faut vous munir d’une carte des aménagements cyclables de la ville. Le vélo à assistance électrique serait idéal pour cette virée. En plus d’être écologique, il vous permettra d’enchaîner les balades sans se fatiguer et se soucier du long trajet.

Des idées d’itinéraires

Comme les champs Élysées est un lieu immanquable à Paris, il vous fera office de point de départ. De là, il vous suffira de pédaler pendant quelques minutes pour parvenir au Parc Monceau et aux Batignolles. Avec un vélo électrique, vous atteindrez facilement et rapidement les buttes Chaumont, le musée du Louvre, et la Cathédrale Notre-Dame de Paris sans encombre.

Quant au Sud de la ville, les pistes cyclables y sont bien aménagées. Ainsi, vous profiterez de passer à la place d’Italie sans oublier le Port-Royal. Admirez aussi le Parc Montsouris, les Catacombes de Paris et bien sûr l’Observatoire. Parcourir la ville de part et d’autre est d’ailleurs une idée alléchante. Deux grands espaces verts, dont le bois de Vincennes à l’Est et le bois de Boulogne à l’Ouest, sont à découvrir. Vous pourriez facilement explorer les deux parcs en empruntant la « rive gauche » : un itinéraire à vélo.

Dorénavant, vous pourriez jouir de vos jours d’été sans avoir à payer des milles et des cents, tout en contribuant à la préservation de notre environnement, et tout cela, rien qu’à vélo. Espérons qu’à l’avenir, il fera partie intégralement de notre quotidien !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *