L’Index mondial du vélo éco-compteur 2018

L’Index mondial du vélo éco-compteur 2018

Tous les ans, les passionnés du vélo se réunissent à vélo city pour fêter l’évènement mondial du vélo utilitaire. Cette année, le rendez-vous a eu lieu le 12 juin dernier, c’était aussi l’occasion de révéler l’index Mondial du Vélo Eco-compteur. Un moment de vérité pour les amoureux de la petite reine !

Index mondial du vélo : pas de progression remarquable au niveau mondial

L’index Mondial du vélo 2018 enregistre les données des années précédentes en matière d’évolution de la pratique du vélo. Eco Visio, une plateforme en ligne, analyse les données récoltées par les compteurs sur les piétons et cyclistes et chaque année. Elle note une légère augmentation de 3% entre 2014 et 2015, puis une stabilisation des chiffres entre 2016 et 2017. C’est ainsi que les 2725 éco-compteurs distribués sur 32 pays notent plus de 400 millions de trajets effectués à vélo. Après analyse des données de la précédente édition et celle de la dernière, on a également remarqué 400 nouveaux sites de comptage supplémentaires. Cela fait en tout 50 millions de trajets ajoutés à l’index mondial 2018. Ce qui démontre en tout cas une légère augmentation.

Néanmoins, Il existe des écarts importants entre les pays. Pour l’Italie et le Luxembourg, la Nouvelle Zélande, l’Irlande et la France, l’augmentation de l’activité à vélo est de 6%, voire beaucoup plus pour les 3 premières villes citées. De plus, ils font partie des pays où l’activité à vélo a le plus évolué. Ces 6% représentent une valeur assez élevée par rapport aux autres pays comme l’Angleterre et la Suisse qui n’ont fait que 3% et l’Autriche et l’Espagne qui ont fait moins de 2% d’effort. Une baisse a même été remarquée pour certains pays comme les États-Unis, le Canada, la Finlande, la Norvège et des tas d’autres.

Deux villes françaises incluses dans le top 5 des villes du monde où le trafic vélo est en nette progression

Pour être précis dans les comptes, l’index Vélo révèle aussi les 5 villes ayant le plus progressé entre 2016 et 2017 en matière de vélo. Il s’agit de Varsovie, Sant Gallen, Tauranga et les deux fameuses villes françaises : Nantes et Lyon.

Cette augmentation de 6% de l’usage du vélo en France est notamment constatée pour des raisons touristiques, marquée par 4,5% contre 6,8% pour des causes utilitaires.

Dans l’ensemble, on peut en conclure que les européens sont de vrais adeptes des deux roues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *