Voie cyclable express : cas de Grenoble, Rennes et Toulouse

Voie cyclable express : cas de Grenoble, Rennes et Toulouse

Pour inciter les usagers motorisés au report modal et donc l’adoption du vélo pour les trajets domicile-travail, il faut leur offrir une infrastructure vélo de qualité. Afin de répondre au mieux à cette problématique, la mise en place d’un réseau cyclable à haut niveau de service s’avère l’une des solutions les plus pertinentes. D’après la dernière actualité, les voies cyclables se développent dans plusieurs villes de France.

Rennes

La capitale bretonne a compris l’intérêt de promouvoir le déplacement à vélo. Constat : + 35% de cyclistes dans la ville entre 2015 et 2017. Des travaux sur la place de Bretagne ont déjà commencé. Ils marquent le début de la construction d’un premier tronçon réseau express vélo de 16km. “Il s’agit d’afficher une ambition nouvelle, une ambition XL en faveur du vélo” affirme la maire Nathalie Appéré.

Depuis cette place, on voit déjà passer 3000 cyclistes urbains chaque jour, des cyclistes qui utilisent un vélo mécanique à assistance électrique pour faire un trajet quotidien, un trajet domicile-travail très souvent. Ces nouvelles voies rapides cyclables permettront de rejoindre facilement à vélo la première couronne de l’agglomération aux quatre points cardinaux. Par ailleurs, la municipalité vient d’inaugurer une nouvelle maison du vélo. Elle a également mis en place l’indemnité kilométrique vélo pour tous ses agents municipaux, ce qui les incitent au « velotaf », la pratique du vélo au quotidien. L’actualité de Rennes est vraiment active en ce moment.

Toulouse

Dans le cadre de son plan mobilité, le syndicat de transport Tisséo annonce son budget jusqu’à 2030. Il  s’élève à 25 millions d’Euros. Ce budget devrait, en majorité, être consacré au développement du vélo dans la Ville Rose. Comme sa cousine bretonne, la municipalité toulousaine prévoit elle aussi la construction d’un réseau cyclable à haut niveau de service et favoriser le vélo quotidien. Pour le moment, les tracés ne sont pas encore déterminés. Ils devraient être réalisés conjointement avec les acteurs associatifs locaux, à savoir : Vélorution, 2 pieds 2 roues et La Maison du Vélo. L’ambition de ce nouveau plan vélo met la barre très haute, sachant que 10 à 15 axes cyclables sécurisés devraient voir le jour. Ces axes permettront de relier les communes périphériques au centre-ville, très empruntés dans les trajets domicile-travail.

Grenoble

Lancé en juin 2017, Chronovélo est le nouveau réseau cyclable structurant de la Métropole de Grenoble. Doté d’une nouvelle identité visuelle et d’aires de service, il sera composé à l’horizon 2020 de 4 axes totalisant 40 km de liaisons cyclables entre les communes de la Métropole. Ce réseau a pour objectifs de sécuriser et faciliter les déplacements à vélo. Pour le moment, le réseau Chronovelo est encore peu étendu puisqu’il est tout juste naissant. Une première ligne relie le centre-ville à l’Université. La métropole imagine ce service comme une ligne de bus, avec des plans pour se guider, des aires de services comportant des bancs pour se reposer, et même une station de gonflage. En poussant un peu le concept, elle souhaite déployer des “stations” qui seraient autant de points de convergence et de rendez-vous facilement identifiables par les cyclistes et ainsi favoriser le report modal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *