Conseils pour prendre soin de son vélo à assistance électrique

Conseils pour prendre soin de son vélo à assistance électrique

Le vélo à assistance électrique (VAE) est une bicyclette équipée d’un moteur auxiliaire et d’une batterie rechargeable. Son assistance électrique multiplie l’énergie produite par le pédalage. Il offre ainsi au cycliste aisance de circulation et confort. Pour durer dans le temps et donner sa pleine puissance, un VAE a besoin d’être bichonné. Etant donné son prix d’achat, il s’avère indispensable de suivre ces quelques conseils à la lettre.

Attachez-le !

Le vélo à assistance électrique est le mode de transport de l’avenir. Il fait des envieux, et peut tenter les voleurs. Il faut donc prendre la première précaution d’emporter la batterie quand vous le garez dans un lieu public ou dans la rue. Un VAE sans batterie ne vaut pas grand-chose et le fait d’en racheter nécessitera un budget important au voleur. Deuxième précaution : accrochez votre vélo à un point d’attache fixe à l’aide d’un ou deux antivols U, et en plus, d’un antivol de cadre si vous en avez un.  Et pour plus de sécurité, sécurisez-le dans un local fermé.

Préservez votre batterie

La technologie lithium-ion a remplacé les polymères et le plomb. Comme avantages, cette technologie n’est pas sensible à l’effet mémoire, et il n’est pas nécessaire d’avoir une batterie complètement vidée pour la recharger. Toutefois, ne la laissez pas branchée en permanence et évitez de la ranger dans un lieu froid.

Pensez à brancher votre batterie de temps en temps si vous délaissez votre VAE pendant plusieurs mois, typiquement en hiver, pour éviter la décharge profonde. C’est le meilleur moyen de conservation de ses capacités dans la durée. N’oubliez pas que la batterie vieillit et ses performances s’en ressentent : même si vous ne l’utilisez pas, elles baisseront de 10 à 15% par an.

Utilisez votre dérailleur

Il vous arrive d’oublier l’intérêt d’utiliser les vitesses suite à la facilité que procure l’assistance sur le vélo électrique, particulièrement au démarrage. La tentation de repartir systématiquement sur le plus grand développement est forte grâce au moteur. En effet, cette mauvaise habitude dégrade prématurément les pignons et la chaîne du vélo électrique.

Le moteur, situé dans le pédalier, est aussi mis à forte épreuve par des démarrages répétés à forte puissance. Le moteur peut être même cassé en cas de mauvaise ou de non-utilisation du dérailleur.

Faites la révision

Une révision de votre VAE doit être faite régulièrement  afin de vérifier que tout fonctionne bien, au niveau de la mécanique comme de la batterie et du moteur. Celle-ci est vraiment indispensable, surtout après plusieurs mois sans utilisation. C’est bon pour le vélo et pour votre sécurité !

 

Source : www.quechoisir.org (mai 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *