Les agents communaux vont pédaler sans forcer… grâce au soleil

Mardi soir, une start-up installée à Montrouge a présenté un prototype de vélo électrique solaire, doté de cellules photovoltaïques embarquées.

Une “première mondiale” s’est tenue mardi soir au Beffroi de Montrouge. C’est en tout cas la promesse de la start-up Rool’in, basée dans la commune, qui a présenté son tout premier prototype de “vélo électrique solaire”, baptisé Sun-E.

Et ce sont des communaux de Montrouge qui seront les premiers à pouvoir tester ces bicyclettes équipées de cellules photovoltaïques, entre juin et décembre 2019. Cinq salariés de La Poste travaillant un peu partout en Île-de-France se verront également allouer ces vélos pendant six mois pour leurs trajets domicile-travail.

Grâce à son système, la start-up promet aux cyclistes de pouvoir recharger la batterie en pédalant, mais aussi lorsque les vélos seront à l’arrêt, grâce à des cartes électroniques embarquées. Leur poids ? 25 kg, soit “le poids moyen d’un vélo à assistance électrique classique”, insiste Stéphane Rachmuhl, cofondateur de Rool’in. Leur prix, lui, n’a pas encore été fixé.

 

De 17 à 40 km d’aide par jour en fonction de la luminosité 

Une batterie pleine permet d’être assisté pendant 51 km. Les concepteurs de ce vélo assurent que grâce au soleil, les cyclistes pourront gagner 17 km d’aide par jour et même jusqu’à 40 km dans des conditions idéales d’ensoleillement, soit “au mois de juillet dans le sud de la France”.

“Ce n’est pas un hasard si cette première se produit à Montrouge”, s’est amusé le maire (UDl) Etienne Lengereau, rappelant “qu’une autre start-up à succès était née dans la ville il y a douze ans”. Il s’agissait de BlaBlaCar, qui s’appelait alors Comuto. “On espère que Rool’in aura le même succès !” a
insisté l’élu, expliquant que le vélo était “bon pour la santé, pour la planète et pour limiter la place de la voiture”.

La Poste, qui possède déjà “plus de 24 000 vélos à assistance électrique”, s’est également associé à ce projet via sa marque d’écomobilité, Bemobi. “Le vélo est en train de devenir l’outil évident de la mobilité au quotidien, surtout quand on sait que la moitié des déplacements en France fait moins de 3 km”,a expliqué Frédéric Delaval, le directeur général de Bemobi,

 

D’abord réservés aux entreprises et collectivités  

A terme, l’engin pourrait donc bénéficier à l’ensemble des salariés de La Poste. “Avec le vélo à assistance électrique, vous pouvez parcourir des distances plus importantes avec des efforts moins intenses. Nous y croyons très fort”,a poursuivi le directeur.

La start-up a également bénéficié de soutiens de la BPI (Banque Publique d’Investissement) et de la région Île-de-France. Le vice-président (LR) aux Transports, Stéphane Beaudet, a même fait la promotion de la bicyclette mardi soir. “J’ai le sentiment que depuis deux ou trois ans,le sujet du vélo est en train de frémir, apprécie-t-il. Je vois les collectivités venir porter à la région de plus en plus de projets. Enfin, on s’y met !”. Dans un premier temps, ces vélos ne seront proposés qu’à des collectivités et des entreprises. Mais ses fondateurs « n’excluent pas »,qu’ils puissent un jour se retrouver en libre-service. A condition que leur stationnement soit sécurisé.

Source : 

Le Parisien, article datant du 25 octobre 2018 (rédigé par Anthony Lieures)

Bemobi, marque écomobilité de la Poste, s’associe à SUN-E, le premier vélo électrique solaire

Bemobi, marque écomobilité du Groupe La Poste, s’associe à la start-up française Rool’In pour son projet ambitieux et novateur SUN-E : le tout premier vélo à assistance électrique solaire. Ce partenariat témoigne de l’ambition de Bemobi d’accompagner les entreprises et les collectivités territoriales dans leur démarche de mobilité durable.

 

Un soutien financier et un terrain d’expérimentation

Rool’In prévoit de mettre à disposition de Bemobi, cinq vélos SUN-E qui feront l’objet d’une expérimentation de six mois. Les vélos électriques solaires seront testés par des postiers, salariés ou facteurs, pour leurs trajets domicile-travail d’une moyenne de 8/9 kilomètres par jour. Les profils des testeurs, femmes et hommes, seront variés, allant du novice à l’utilisateur confirmé de vélo à assistance électrique.

Un soutien financier a également été apporté via Start’inPost, l’accélérateur de start-ups du Groupe La Poste, pour la réalisation du prototype.

 

Une technologie innovante, propre et adaptée aux trajets longs, complémentaire des modes de transports proposés par la Poste  

Le vélo électrique solaire SUN-E est équipé de cellules photovoltaïques et se recharge automatiquement, aussi bien à l’arrêt qu’en mouvement, grâce à l’énergie solaire. Il est possible d’atteindre jusqu’à 40 kilomètres d’autonomie par jour en fonction de l’exposition. En cas de besoin, le cycliste peut aussi se connecter sur le secteur.

A terme, le vélo solaire pourrait être intégré à l’offre Bemobi : le vélopartage en entreprise pour des trajets professionnelles, le vélo-citoyen dans les collectivités, pour inciter les administrés à effectuer leurs trajets domicile-travail à vélo.

Les collaborateurs de l’ensemble du groupe La Poste pourraient également en bénéficier.

 

Contact presse : 

Perrine Landry – perrine.landry@laposte.fr – 01 55 44 22 39

service.presse@laposte.fr

 

A propos de Rool’In 

Rool’In a été créée par deux entrepreneurs expérimentés, issus des domaines de l’énergie et de la communication environnementale pour répondre à l’enjeu de la mobilité de proximité. Depuis 2013, Rool’In acteur disruptif de ce marché développe et commercialise des produits novateurs qui simplifient les déplacements de proximité.

A propos de Bemobi

Bemobi est la référence mobilité durable du Groupe La Poste, couvrant l’ensemble des problématiques d’écomobilité. Avec Bemobi, La Poste accompagne les entreprises et collectivités publiques engagées dans une démarche de développement responsable, mais aussi assujetties à une législation de plus en plus contraignante, notamment en matière de déplacements et de flotte, véhicules et vélos. Bemobi c’est également la proposition de solutions de mobilité collaborative, à usage professionnel et parfaitement intégrées : vélopartage, covoiturage et autopartage.

 

 

Soyez initiateur de changement et gagnez le Trophée des Territoires Electromobiles

Tous les pays se mobilisent pour protéger l’environnement, la France n’est pas en reste dans ces actions axées sur le développement durable. La 8e édition des Trophées des territoires Electromobiles se tiendra à Paris. Ce concours a pour objectif d’inciter les collectivités territoriales et la population à opter pour la mobilité électrique.

Initiée en 2010 par l’Avere France, cette compétition amicale a permis de découvrir de nombreuses idées innovantes en matière d’électromobilité. Les participants présentent des initiatives toutes différentes mais toujours en faveur de la mobilité durable : de l’animation à la mobilité en vélo à assistance électrique, en passant par le déploiement de bornes de recharge ou l’autopartage, toutes les idées sont valorisées.

Un contexte favorable à l’électromobilité

La mesure stricte prise en 2017 par le Ministre de la Transition écologique et Solidaire Nicolas Hulot n’a fait qu’accroître l’intérêt du concours. Cette mesure consiste en l’interdiction de la vente de véhicules à moteur diesel et de ceux qui roulent à l’essence à partir de 2040. Cela semble encore être loin, mais pour pouvoir atteindre l’objectif de neutralité en carbone en 2050, il faut agir dès maintenant. Et les principaux acteurs qui doivent s’y engager sont l’État français, les constructeurs automobiles locaux ainsi que les habitants de l’Hexagone. Citons également l’émergence formidable du VAE (Vélo à Assistance Electrique) avec près de 300 000 unités vendues en 2017.

Depuis 8 ans, grâce aux Trophées des territoires Electromobiles, l’Avere-France accompagne ses co-citoyens dans leur transition vers une mobilité plus propre.

Collectivités, soyez fiers de vos actions

Collectivités, en vous inscrivant au concours, vous aurez l’opportunité de de montrer votre engagement envers vos administrés. Et si vous remportez la compétition, vous gagnerez un trophée reconnu nationalement récompensant à la fois votre effort et celui de votre localité.

Que vous représentiez une commune, une intercommunalité, un syndicat d’énergie ou une région, le concours est fait pour vous. Toutefois, vous retiendrez que cette année, les participants des éditions 2014, 2015 et 2016 n’auront pas le droit de concourir.

Pour candidater, rien de plus simple : envoyez-nous un mail à trophees-ve@avere-france.org et vous recevrez en retour un lien vers un formulaire d’inscription. Ne perdez pas de temps car la date limite de réception des candidatures est fixée au 19 octobre 2018. En cas de souci ou pour une quelconque requête, n’hésitez pas à nous contacter au 01 75 32 78 38.

Source:  www.avere-france.org (octobre 2018)

Bemobi facilite l’installation de points de charge en entreprise

Bemobi, filiale du groupe La Poste, offre des solutions aux collectivités territoriales et aux entreprises souhaitant poursuivre des objectifs de réduction des émissions liées aux déplacements. A travers ses missions de conseil pour l’installation d’infrastructures de recharge, Bemobi propose un accompagnement personnalisé dès la formulation du projet jusqu’à sa concrétisation.

Suite à la promulgation de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015, les collectivités territoriales et les entreprises nationales ont des obligations en faveur du déploiement de modes de transports moins polluants. En effet, l’article L. 224-7 dispose que lors de toute nouvelle acquisition ou renouvellement de flotte, l’équipement en véhicules légers à faibles émissions doit être égal ou supérieur à 20 %. Pour cibler au mieux leurs besoins et retenir la meilleure solution, Bemobi accompagne les entreprises et collectivités dans leur politique de mobilité durable et les aide par exemple à mettre en place des points de recharge.

Un service de conseil

Bemobi offre son expertise afin d’établir un diagnostic complet des besoins de mobilité de la structure, en prenant en compte la praticité à l’usage, les coûts et l’impact environnemental, et ce afin de proposer les solutions les plus adaptées aux déplacements des collaborateurs. De la sorte, Bemobi est en mesure de mettre en place un plan de mobilité allant de la formation à l’accompagnement au nouveau mode de transport.

Faciliter l’installation de points de charge

L’installation d’une station de recharge permet à l’entreprise ou la collectivité d’offrir la possibilité à leurs salariés de s’équiper en véhicules électriques et ainsi favoriser des déplacements plus propres, tout en électrifiant sa propre flotte.

Grâce à une étude préalable réalisée à partir de quelques éléments clés du parc automobile, Bemobi estime les bénéfices économiques et environnementaux réalisés par la mise en place des points de recharge. De plus, en identifiant les aides disponibles, Bemobi permet de choisir la solution la plus rentable pour la structure et ainsi l’accompagner dans le choix des prestataires.

Les bornes de recharge peuvent être couplées à des véhicules en autopartage. Pour optimiser l’investissement réalisé, Bemobi accompagne l’entreprise afin de proposer sa flotte à la location, le week-end ou en soirée par exemple.

Source:  www.avere-france.org (02 octobre 2018)