Votre vélo a été volé ? Strasbourg aimerait savoir comment

Se faire voler son vélo n’est plus nouveau pour les strasbourgeois. Pour certains, c’est un rite de passage. Il y en a ceux qui font des concours sur le nombre de fois qu’ils n’ont pas retrouvé leur monture à l’endroit où ils l’avaient laissée… Strasbourg est élue « capitale du vélo », c’est tout à fait vrai mais par contre, c’est aussi la « capitale du vol de vélos. »

Comment retrouver son vélo sur internet

A part le sinistre site « vélos trouvés » de Strasbourg.eu, un groupe Facebook des vols de vélos a été créé dans le but de retrouver les vélos perdus. Une carte collaborative est également mise en place pour le recensement des vélos volés à Strasbourg. C’est une carte en ligne ouverte à tous les Strasbourgeois. L’initiative vient d’une Strasbourgeoise qui aimerait connaître un peu plus sur ce phénomène intense dans la métropole alsacienne.

D’après l’enquête, il ne s’agit pas forcément des plus beaux vélos mais tous les vélos sont ciblés, et que la taille du cadenas compte. Se rendre sur les sites de petites annonces comme Le Bon Coin est une bonne manière de retrouver le vélo en cas de vol. Cela permet de repérer si le vélo est immédiatement remis en vente.

Aucune solution contre ce fléau

Il ne semble guère exister de solution face à ce fléau. Afin d’établir une typologie des vols de vélos dans la ville de Strasbourg et d’imaginer de nouvelles actions pour limiter ces vols, la Ville de Strasbourg et l’Eurométropole lancent une enquête en ligne. Celle-ci a été élaborée en partenariat avec l’association CADR67, et est destinée à tous les habitants victimes de vol ou de dégradations de leurs montures. Elle permet surtout de mieux cerner le phénomène afin de pouvoir ensuite trouver de nouvelles manières de lutter contre le vol. En sachant que de nombreux usagers ne déposent pas plainte à la police après le vol de leur vélo, l’enquête vise à compléter l’analyse des déclarations de vol.

Il est à noter que le questionnaire reste en ligne jusqu’à fin juin. Les questions cherchent à savoir si les vélos des usagers sont garés dans des endroits bien sécurisés lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Elles portent sur les vols passés (où, à quel moment, comment…), mais également les pièces qui ont pu être arrachées.

La Ville de Strasbourg tient à rappeler aux usagers l’existence d’un marquage des vélos, ainsi que l’enregistrement sur Bicycode proposé par CADR67. Cet enregistrement est un moyen de réclamation du vélo quand celui-ci est retrouvé.

 

Source : www.rue89strasbourg.com (avril 2018)

Nouvelle tendance pour éviter les grèves : partir ensemble au boulot à vélo

Face aux grèves, la meilleure alternative au train pour aller au bureau est de partir ensemble à vélo. Il s’agit de pratiquer le vélotaf. C’est une solution trouvée par des volontaires pour nous faire sortir le deux-roues du garage, et de nous accompagner au travail.

Les bienfaits du vélotaf en groupe

Nombreux sont les avantages que nous pouvons bénéficier :

– D’abord, le groupe peut servir de poisson-pilote. En partant en groupe, on peut trouver le bon itinéraire sans avoir à galérer à trouver la piste cyclable.

– Ensuite, c’est mieux de franchir à plusieurs, surtout pour les personnes habituées aux voitures ou aux transports en commun. Il n’y a ni gêne, ni pénibilité, ni honte, même avant le jour fatidique on peut se poser ses questions.

– Enfin, il y a le rôle de modèle des « anciens ». Les personnes qui pédalent tous les matins depuis des années désamorcent les peurs et les craintes de se ficher en l’air au croisement avec des rails de tram, de dérailler, voire d’arriver dégoulinant de transpiration au bureau.

La chanson d’Yves Montant intitulé «à bicyclette » a fait beaucoup de mal au cyclisme car elle a donné l’image d’un outil de vadrouille. Par contre, le vélo est le mode de transport le plus adapté aux citadins n’ayant pas envie de se taper ni stationnement, ni bouchon. Il procure des bienfaits pour le moral mais aussi pour le corps.

2% des Français choisissent le vélo pour se rendre au travail

D’après l’INSEE, seulement 2% des Français utilisent le vélo pour se rendre au travail, contre 10 fois plus pour Pays-Bas. Ce n’est plus le moment d’hésiter. Le vélo n’est pas difficile du tout. Il est pratique, écologique et économique. Avec le vélo, on évite les bouchons, on se gare facilement, et avec un minimum d’habitude, peut atteindre 20km/h sans pouvoir faire beaucoup d’effort. Il y a une forte garantie de détente et de déstresse après le ride du soir.

 

Source: www.detours.canal.fr (mai 2018)