01 75 32 78 19
S'inscrire à la newsletter
18/04/2018

L’absence d’un parking vélo et la peur du vol sont aujourd’hui parmi les principaux freins à l’usage du vélo comme mode de déplacement. La majorité des vols ont lieu dans des garages, cours, caves privées. Roue restant seule attachée à son arceau, antivol cisaillé,… De nombreux cyclistes renoncent alors à réinvestir dans l’achat d’un vélo de bonne qualité. La solution est connue : il faut des emplacements sécurisés et équipés dans les immeubles de bureaux et d’habitat.

Les différents types de stationnements vélo

4 différents types de stationnement peuvent être aménagés pour bien garer et sécuriser les vélos. Certains peuvent être installés très facilement par un particulier, alors que d’autres nécessitent l’intervention d’un professionnel.

  • Les stationnements de courte durée

Pour un arrêt de moins d’une heure, il est indispensable d’aménager des stationnements de courte durée. Ils sont nécessaires à proximité des services publics ou petits commerces. Ils ne nécessitent en effet qu’une surveillance informelle et peu de maintenance et leur utilisation est pratiquement gratuite. Une preuve de bonne visibilité et transparence est recommandée pour garantir le plus de sécurité aux vélos. Les systèmes de contrôle ou de fermeture ne sont pas obligatoires. Par contre, il faut avoir un bon antivol combiné à un bon matériel d’ancrage, comme un arceau, peuvent suffire dans ce cas précis.

  • Les stationnements de moyenne durée

Ces types de stationnements répondent au besoin de stationner les vélos en toute sécurité durant des arrêts de plus d’une heure. Ces aménagement sont à placer devant ou à proximité des centres commerciaux, sportifs, de loisirs ou culturels. Ils sont très pratiques pour les personnes qui s’y rendent et qui résident à environ 20 minutes des lieux. Le plus souvent, pour ce genre d’infrastructure, une surveillance informelle suffit le plus souvent. On peut les construire dans des espaces délimités. Afin de les rendre plus appréciables, on peut les mettre à disposition, un toit, un système de vidéo surveillance et un éclairage spécifique. Ils peuvent être gratuits et ne nécessitent qu’une simple maintenance.

  • Les stationnements de longue durée de jour

Pour ceux qui souhaitent profiter d’un endroit sécurisé pour leur vélo du matin au soir, des stationnements de longue durée de jour sont l’idéal. Ils doivent être à proximité des lieux de travail et d’étude. Ils nécessitent toutefois une surveillance beaucoup plus formelle pas comme les autres. Dans le but d’être bien visible, l’usage de caméras de surveillances est appréciable. Leur utilisation peut être gratuite ou payant du fait d’une maintenance régulière et un peu plus soutenue.

  • Les stationnements de longue durée de nuit

Pour les cyclistes ayant besoin de garer leur vélo en toute sécurité du soir au matin ou durant les week-ends, les stationnements de longue durée nuit sont les aménagements à privilégier. Ceux-ci conviennent particulièrement aux gares et aéroports, ou encore aux immeubles d’habitation. Afin de garantir un maximum de sécurité aux vélos, ils doivent faire preuve eux aussi d’une bonne transparence et d’une bonne visibilité. Ils peuvent être équipés de caméras de surveillance, d’un éclairage et d’une couverture si besoin. Leur usage peut être payant. Ils peuvent nécessiter d’un investissement initial plus important et d’une maintenance plus fréquente.

Sources: www.lecyclo.com, www.fub.fr

Plus d’informations sur la station d’accueil connectée by Bemobi, cliquez-ici

Toutes les actualités