01 75 32 78 19
S'inscrire à la newsletter
21/03/2018

Dans l’article publié décembre dernier, nous avions restitué les grandes tendances qui se dessinaient avec l’envoi de plus de 113.000 réponses adressées à la Fédération des usagers de la bicyclette. Depuis, les résultats ont été accessibles sur le site www.parlons-velo.fr.

Notons que 316 communes ont pu faire l’objet d’un recensement. Notre adhérent Bemobi, division écomobilité de LaPoste, « soutient ce baromètre qui vient enrichir la connaissance des enjeux de la pratique du vélo au quotidien sur le territoire national ». L’expérience de la pratique. « LaPoste soutient à double titre la sensibilisation à l’écomobilité et à la pratique du vélo au quotidien en France. Avec ses 25.000 vélos en circulation, LaPoste est la première entreprise de France. Elle fait bénéficier les entreprises et les collectivités de son expertise via sa division Bemobi », explique Adeline Gogé Lefaivre, directrice marché vélo pour Bemobi.

Concernant cette filiale du groupe de messagerie nationale, la responsable complète : « Elle aide à répondre à la réglementation concernant les plans de mobilité exigeant que toute entreprise de plus de 100 salariés en zone dense propose à ses collaborateurs des moyens alternatifs à la voiture pour effectuer le trajet domicile-travail ».

Plaidoyer pour l’usage du vélo

« Quoi de mieux que le vélo quand on sait que 34% des salariés habitent à moins de 10 kilomètres de leur lieu de travail ? », souligne Adeline Gogé Lefaivre. Le communiqué de presse émis par Bemobi cite en exemple : « Avec un vélo à assistance électrique, on peut parcourir 8 kilomètres en 30 minutes. Une opportunité trop souvent négligée pour le trajet domicile-travail ». Huit kilomètres en 30 minutes, ce n’est pas exagéré du tout ! Derrière ce chiffre moyen se cachent des réalités bien différentes. Les usagers les plus sportifs, empruntant des voies protégées et peu fréquentées, peuvent largement améliorer la performance.

« Le vélo est l’outil idéal de déplacement domicile-travail, usage qui va croissant avec le boom du vélo à assistance électrique », assure Bemobi qui liste quelques avantages à l’usage des VAE : «Les distances parcourues sont augmentées, la pénibilité éventuelle réduite ». Pour la division écomobilité de LaPoste, cet engin répond à ces enjeux majeurs : « embouteillage, pollution, sédentarité ». Bemobi assure que le baromètre de la Fédération des usagers de la bicyclette « met en avant les axes de progrès des collectivités pour des politiques cyclables plus ambitieuses. Et il ne s’agit pas seulement d’infrastructures mais également d’accès facilité aux vélos pour favoriser les expérimentations qui démontrent que non, l’usage du vélo quotidien n’est pas qu’une affaire de bobos mais réellement l’avenir pour nos déplacements domicile-travail ».

Peu de communes en vert

Lorsque l’on consulte, région par région, les points qui représentent les communes pour lesquelles suffisamment de questionnaires ont été retournés, on s’aperçoit que la couleur verte qui distingue les meilleurs élèves n’est que peu présente. Le baromètre de la Fub est à ce sujet impitoyable : 0% des villes ont obtenu la mention « Excellent » sur « le climat du vélo » ; idem pour « Très favorable ». Les mentions « Favorable » et « Plutôt favorable » récoltent respectivement 1 et 5% des meilleurs témoignages. En revanche : « Moyennement favorable » = 24% ; « Plutôt favorable » = 30% ; « Défavorable » = 28% et « Très défavorable » = 11%. On pouvait se douter avant le lancement de l’opération que les retours risquaient d’être particulièrement négatifs : à ce niveau, les usagers ont donc laissé échapper leur insatisfaction générale, voire leur colère !

Les podiums

Les villes les plus engagées se distinguent immédiatement grâce à un jeu de podiums établis selon leur nombre d’habitants. Par défaut, la couleur verte n’est pas toujours celle qui les représente. Pour les villes de plus de 200.000 habitants, de la première à la troisième marche : Strasbourg (67), Nantes (44), Bordeaux (33). Pour celles dont la population est comprise entre 100.000 et 200.000 individus : Grenoble (38), Dijon (21), Angers (49). De 50.000 à 100.000 habitants : La Rochelle (17), Chambéry (73), Versailles (78). Pour les villes dont la population est comprise entre 20.000 et 50.000 habitants : Illkirch-Graffenstaden (67), puis Olivet (45) et Belfort (90) ex aequo. Pour celles qui sont peuplées de moins de 20.000 individus : La Flèche (72) et Sceaux (92) ex æquo sur la première marche, puis Sélestat (67) derrière. Une rapide lecture met en évidence que le département du Bas-Rhin est le plus représenté. La proximité avec l’Allemagne, où le marché du VAE est très en avance sur le nôtre, ne peut être une simple coïncidence.

 « Si Strasbourg, Nantes et Bordeaux se classent premières parmi les villes de plus de 200.000 habitants les plus favorables au vélo, les résultats permettent également d’analyser et de comprendre finement les conditions favorables au développement de la mobilité à vélo et au report modal dans les villes moyennes comme La Flèche ou Belfort, enjeu dont Bemobi est l’un des fervents promoteurs dans le cadre du déploiement de ses solutions mobilité durable », commente Bemobi, la filiale de LaPoste.

 

Source: Article publié par Philippe Schwoerer, www.avem.fr (mars 2018)

 

Plus d’informations sur Bemobi: contact@bemobi.fr

Accéder à la fiche adhérent de Bemobi

Toutes les actualités