S'inscrire à la newsletter *
21/11/2017

Nous avons interrogé Olivier Schneider, Président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) depuis 2015, sur la place du vélo dans nos déplacements actuels et ses conseils pour devenir un cycliste responsable et averti.

 

« Une fois qu’on a été orienté vers le bon vélo, bien souvent l’essayer c’est l’adopter ! »

 

– Si vous pouvez présenter la FUB en quelques mots et quels sont vos projets actuels?

La FUB est une fédération nationale de 263 associations locales dont le cœur de métier est le plaidoyer pro-vélo. Le but n’est pas de se contenter de défendre les intérêts d’une minorité que constitueraient les cyclistes, mais bien de mettre la solution vélo-déplacement à portée de toutes et de tous. Par ailleurs, nous offrons également des réponses concrètes aux préoccupations pratiques des cyclistes : marquage bicycode, tests d’antivols, cours de remise en selle, conseils pratiques sur l’éclairage, etc.

– Quelles actions mettez-vous en place en ce moment pour inciter les gens à faire leur  déplacement à vélo?

Nous avons lancé le baromètre des villes cyclables qui est la plus grand enquête jamais effectuée en France sur le ressenti des habitants sur les conditions de pratiques du vélo. Par ailleurs nous sommes fortement engagés dans la démarche des Assises Nationales de la Mobilité, lancée à la rentrée par le Gouvernement. Nous fournissons des pistes de solution pour exploiter au mieux le potentiel du vélo. D’ailleurs les premiers résultats du baromètre viendront alimenter le cahier des acteurs remis par la FUB à la Ministre des Transports.

– Quelle est pour vous la place du vélo dans les modes de déplacement actuels?

Elle progresse fortement, surtout en ville dense. Comparé à nos voisins européens, on se rend compte que c’est la forme de déplacement qui a le plus de marge de progression en ce moment et dont le développement permettrait d’optimiser l’usage de l’existant pour un coût modique. C’est donc clairement un mode qui permettra demain le rabattement vers des transports plus lourds et donc qui permettra à de nombreux ménages de sortir du choix binaire entre voiture individuelle et immobilité, isolement.

– Pour vous, quels sont les plus grands bénéfices de se déplacer à vélo?

Tout dépend comment on se place ! D’un point de vue de l’intérêt général le principal intérêt est de lutter contre la sédentarité qui – on le sait peu – va bientôt tuer davantage que le tabac. D’un point de vue individuel, les avantages du vélo relèvent de la facilité de l’accès, de la praticité et du plaisir qu’on peut en tirer. Si l’usage du vélo permet de se passer d’une des voitures du foyer le gain de pouvoir d’achat est très considérable.

– Que conseilleriez-vous aux plus hésitants pour choisir le vélo comme moyen de transport domicile-travail?

D’essayer tout simplement, en étant bien conseillé! Une fois qu’on a été orienté vers le bon vélo, bien souvent l’essayer c’est l’adopter. Surtout une fois qu’on a choisi le bon itinéraire et qu’on s’est correctement équipé. Les associations du réseau FUB sont là pour vous guider dans ces choix!

– Que conseilleriez-vous à une entreprise ou à une collectivité pour encourager ses collaborateurs à l’usage du vélo?

Il est essentiel de mettre en place l’indemnité kilométrique vélo (IKV) et plus largement intégrer le vélo dans leur démarche de « plan de déplacement ». Il est bon de savoir que le cout annuel de l’IKV est largement compensé par la réduction de l’absentéisme observé chez les cyclistes. Par ailleurs, un usage croissant du vélo permet de réduire les couts de stationnement automobile pour les structures qui l’offre à leur salariés ou collaborateur. Vu le prix d’une seule place, c’est largement amorti.

Quels sont les avantages d’un vélo à assistance électrique? Dans quelle situation est-il préférable d’utiliser un VAE?

Le vélo assistance électrique est un véhicule particulièrement pertinent pour un certain nombre d’usages. En effet, il permet de gommer les reliefs et d’allonger les distances parcourues tout en lissant l’effort fourni. Ainsi, on a à la fois le plaisir de faire du vélo, les bienfaits d’une activité physique quotidienne, sans la sueur ou la crainte d’être excessivement fatigué.

Quels sont les prochains événements vélo de la FUB?

Le 16 mars 2018, à Lyon, aura lieu le prochain Congrès de la FUB qui sera l’occasion de dévoiler le classement issu du baromètre des villes cyclables. D’ici là, suivez les débats de la loi d’orientation des mobilités, qui pourrait être l’occasion d’annoncer la mise en place de mesures proposées par la FUB. Pour rappel la FUB a mené en cette année électorale une campagne « parlons vélo », suite à laquelle les politiques se sont engagés à créer un véritable plan vélo, notamment doté d’un budget pérenne et cohérent avec les enjeux.

– Un message à faire passer à nos lecteurs?

Mon message est simple : faites du vélo, c’est simple, agréable, efficace et pratique. Et pour nous aider à rendre la pratique encore plus aisée, n’hésitez pas à répondre à notre grande enquête sur parlons-velo.fr

 

Toutes les actualités