S'inscrire à la newsletter *
17/10/2017

Vélo electrique

La prime pour l’achat d’un vélo électrique supprimée dans le projet de loi de finances sera remplacée par un nouveau dispositif.

Le gouvernement avait supprimé, dans le projet de loi de finances (PLF), la prime pour l’achat d’un vélo électrique, moins d’un an après son entrée en vigueur.  La ministre des transports, Elisabeth Borne, a annoncé mardi 10 octobre qu’un « nouveau dispositif de soutien » à l’achat d’un vélo à assistance électrique serait « imaginé » en 2018, à la suite de l’annonce récente de la fin de la prime en février.

« Le gouvernement, et moi en particulier, sommes attachés au soutien aux mobilités actives, et le débat qui s’ouvre dans le cadre des Assises doit permettre d’imaginer un nouveau dispositif de soutien », précise Elisabeth Borne.

 

Cette prime, qui peut aller jusqu’à 200 euros, sera supprimée dès février 2018, suscitant des critiques aussi bien du côté politique qu’industriel. « J’ai bien entendu l’émotion qu’a pu susciter l’annonce de la suppression de l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Dans son état actuel, cette prime ne répondait pas complètement à l’objectif que l’Etat s’était fixé en la matière, même si elle a pu permettre un développement du marché », a justifié Elisabeth Borne.

 

Le bonus lancé à la surprise générale le 16 février par Ségolène Royal, l’ancienne ministre de l’environnement, a trop bien fonctionné. Au 15 septembre, 150 000 personnes avaient demandé la prime, qui peut aller jusqu’à 200 euros, pour l’achat de leur VAE, dont le prix moyen est de 1 018 euros. Et le ministère de la transition écologique et solidaire anticipe 100 000 demandes supplémentaires d’ici au 31 janvier. Soit un coût budgétaire global de près de 50 millions d’euros.
Alors qu’il s’est vendu environ 138 000 vélos à assistance électrique en France en 2016 pour un marché de 3 millions de vélos (soit moins de 5 % des ventes), cette année, cela devrait dépasser largement le seuil de 200 000 unités.

« Je souhaite que nous puissions mettre en œuvre des nouveaux outils simples et efficaces dès 2018 », précise Elisabeth Borne.

 

Pour plus d’informations sur les offres de mobilité douce en entreprise de Bemobi: https://www.bemobi.fr/velo-partage/

 

Pour de plus amples informations: contact@bemobi.fr

 

 

 

Toutes les actualités