Lancement du Plan Climat pour accélérer la transition énergétique et climatique

Préparé à la demande du Président de la République et du Premier ministre, le Plan Climat vise à mobiliser l’ensemble du gouvernement sur les mois et années à venir pour faire de l’Accord de Paris une réalité pour les Français, pour l’Europe et pour l’action diplomatique de la France. Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire a lancé aujourd’hui le Plan Climat pour accélérer la transition énergétique et climatique.

Avec la volonté de contenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C, l’Accord de Paris fixe un cap ambitieux pour lequel la France a le devoir de montrer la voie de la mise en œuvre. Avec le Plan Climat, lancé aujourd’hui par Nicolas Hulot, la France accélère l’application opérationnelle de l’Accord de Paris et dépassera ses objectifs initiaux à travers six axes :

L’un des objectifs de l’axe n°2 est justemment de Développer une mobilité propre et accessible à tous. Le gouvernement mettra en place une prime à la transition pour remplacer les véhicules qui ne sont pas éligibles à la vignette Crit’Air par des véhicules neuf ou d’occasion, moins polluants et plus économes en carburant, en
fonction de l’évolution de la fiscalité écologique. Cela permettra de réduire la pollution, mais aussi d’aider les ménages qui n’ont pas aujourd’hui les moyens d’acheter un véhicule aux normes Crit’Air.

En matière de transports, le gouvernement a décidé de donner la priorité aux déplacements du quotidien (ex : covoiturage, mobilité douce…), afin de garantir l’accès à la mobilité pour tous et dans tous les territoires. Des Assises de la mobilité seront donc lancées à la rentrée 2017, sous l’égide de la ministre chargée des Transports, afin de se projeter dans la mobilité de 2030 et de construire les politiques qui y mènent. Ces Assises de la mobilité prépareront une loi d’orientation des mobilités présentée au premier semestre 2018.

« Les enjeux climatiques sont la pierre angulaire de la solidarité universelle. Il est de notre devoir de dépasser nos objectifs, d’aller plus loin, plus vite. Je souhaite que la transition écologique et solidaire, cette formidable opportunité tant économique, environnementale que sociétale, puisse améliorer le quotidien de tous Français. Et cette solidarité, nous devons aussi la partager à l’international » a déclaré Nicolas Hulot.

 

(Source: Ministère de la Transition écologique et solidaire – 6 Juillet 2017)

Bilan définitif de l’accidentalité 2016: Attention aux idées reçues!

En 2016, 3 477 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route en France métropolitaine. Avec 16 décès de plus qu’en 2015, soit l’équivalent d’un peu moins de 2 jours pour cette année 2016 bissextile, c’est globalement une quasi-stabilisation après deux années d’augmentation.
Les autres indicateurs de l’accidentalité sont en légère hausse : le nombre de personnes blessées sur les routes augmente de 2,6%, soit 72 645 personnes  blessées dans 57 522 accidents corporels (+1,6%). 27 187 de ces personnes ont dû être hospitalisées (+2,2% par rapport à 2015) parmi lesquelles beaucoup garderont des séquelles graves.

 

Attention au idées reçues !

36 automobilistes tués en moins : une baisse de -2% par rapport à 2015.

91 piétons tués en plus : hausse de +19% par rapport à 2015.

10 usagers de véhicules utilitaires tués en plus : hausse de +8% par rapport à 2015.

34 cyclomotoristes et 1 motocycliste tués en moins par rapport à 2015.

13 cyclistes tués en plus : hausse de +9% par rapport à 2015.

Pour plus d’informations: Le résultat définitif 2016.

 

Le baromètre Mai 2017

294 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en mai 2017, soit autant qu’en mai 2016. La mortalité reste en baisse sur les douze derniers mois soit -18 tués.

Le nombre d’accidents corporels est en hausse de +1,7% en mai, soit +85 accidents, et de 2% sur les douze derniers mois (+1 164). Le nombre de personnes blessées hospitalisées connaît la même tendance (mai 2017 : +4,7%, +112 ; douze dernier mois : +3,9%, +1 050 personnes).

Consulter le baromètre ONISR du mois de mai.

 

Les actions de sensibilisation doivent être renforcées cette année pour réduire ces chiffres qui visiblement connaissent une hausse par rapport à 2015. C’est dans ce cadre justement que Bemobi propose des offres de sensibilisation et de formation aux entreprises et collectivités pour accompagner ses collaborateurs dans le changement des comportements routiers et pour la conduite éco responsable.

 

Source: L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) – 27 juin 2017

 

 

 

Les cyclistes, salariés plus efficaces

Selon une étude de l’école de gestion John-Molson de l’université Concordia (Canada) publiée dans l’International Journal of Workplace Health Management, le vélo contribuerait à réduire le stress et à améliorer le rendement au travail. Les chercheurs ont suivi 123 employés d’une entreprise québécoise grâce à un sondage à remplir en ligne dans les quarante-cinq minutes suivant leur arrivée au travail. Le résultat de l’étude laisse présager que les personnes qui s’y rendent à vélo commenceraient leur journée dans de meilleures dispositions que leurs collègues venus en voiture ou en transports en commun.

D’autres travaux récents avaient déjà établi que le degré de stress et la qualité de l’humeur du début de matinée permettent de déterminer l’efficacité d’une personne sur la journée.

Début 2017, l’Institut national de la statistique et des études économiques estimait à seulement 2 % la proportion de Français à se rendre au travail à vélo.

 

(Source: Le Monde, Science & Médecine, 28/06/17, p. 3)

Offre hospitalière: lancée au cours du Salon ARTLH à Avignon

Bemobi lance sa nouvelle offre de mobilité, à l’occasion du salon ARTLH (11-12 mai, Avignon)

Les évolutions des modes de prise en charge et des offres de services des organisations hospitalières impliquent des mobilités différentes : déplacements des collaborateurs et des visiteurs. Ces évolutions ont un impact direct sur les flottes automobiles : un stationnement saturé, une flotte diversifiée et vieillissante ou encore une augmentation des sinistres et des amendes.

C’est lors des 31èmes journées d’Etudes et de Formation Logistique et Transport de l’Association nationale des Responsables des Transports et de la Logistique à l’Hôpital (ARTLH), les 11 et 12 mai dernier à Avignon, que Bemobi du Groupe La Poste a dévoilé son offre de mobilité destinée aux établissements de santé.

Cette offre hospitalière permet de répondre à l’ensemble des besoins en mobilité des centres hospitaliers, pour améliorer durablement l’impact économique et écologique de leur parc de véhicules et des déplacements.

À travers son expertise, Bemobi démontrera la pertinence d’une diminution de la place de l’automobile dans les organisations hospitalières, en optimisant les coûts.

 

La mobilité est un véritable enjeu pour les établissements hospitaliers et concerne les déplacements de collaborateurs, des visiteurs mais aussi les déplacements professionnels.

Sur le seul aspect économique, la mobilité est devenue le 2ème poste de coût des entreprises, après les rémunérations. Pour en améliorer le bilan économique, environnemental et social, il faut en repenser les modalités. C’est tout le sens de l’écomobilité selon Bemobi.

 

(Source: Agence Point Virgule)

Télécharger les détails de l’offre