Bemobi : une offre écomobilité à 360° contribuant à réduire l’accidentologie et permettant de réaliser des économies !

Bemobi : une offre écomobilité à 360° qui contribue à réduire l’accidentologie et permet de réaliser des économies !

Pour une entreprise, la mobilité représente le 2ème coût après les rémunérations. De plus, les déplacements sont source de pollution de l’air, encombrement de la voirie, bruit, perte de temps…
Bemobi propose aux entreprises d’améliorer très concrètement et visiblement le bilan économique, environnemental et social de leur mobilité. L’offre formation permet notamment de faire évoluer les comportements des conducteurs : réduire l’accidentologie, réaliser des économies et se conformer à la législation en matière de prévention des risques professionnels

Vision croisée entre Lionel Roucan, Président de Plate-forme 21, client de Bemobi et Frédéric Delaval, Directeur Général de l’Unité d’Affaires Ecomobilité de La Poste

Lionel Roucan, vous avez fait appel à l’offre de formation Bemobi. Pourquoi ?

« Notre association, Plateforme 21, est un réseau pour l’échange de pratiques et la conduite de projets entre organisations publiques et privées, décidées à agir pour le développement durable en Massif central. Nous souhaitions proposer à nos adhérents des formations à l’écoconduite et à la prévention des risques routiers. Pour cela, nous avons fait appel à Bemobi, organisme de formation spécialisé dans le changement de comportement des conducteurs. C’est une offre du Groupe La Poste, un de nos adhérents. Les résultats ont été au rendez-vous. »

Frédéric Delaval : quelle est la légitimité de La Poste à proposer des offres d’écomobilité ?

« Nous sommes au début d’une nouvelle ère : celle de la mobilité durable. L’offre Bemobi met au service de ses clients une expérience de plusieurs années de gestion du plus grand parc automobile en France : celui du Groupe La Poste. Nous avons toute légitimité à conseiller les entreprises sur leur problématique de déplacement et de flotte puisque nous avons pu éprouver et valider sur le terrain l’ensemble des solutions que nous préconisons à nos clients.

Concrètement quels résultats sont enregistrés à l’issue d’une formation Bemobi ?

«La formation est très concrète et permet d’apprendre les bons gestes et de mesurer immédiatement, grâce à nos outils embarqués, les effets induits, et ce, sur plusieurs indicateurs. En premier lieu, on peut mesurer la progression de chaque participant en termes de consommation de carburant avant et après la formation. En termes économiques, les dépenses liées au carburant baissent de 15 à 20% en moyenne ainsi que celles liées à l’entretien ; on note aussi une baisse des accidents. En terme environnemental : réduction des émissions de CO2 mais aussi en terme social : diminution du stress et de la fatigue liés à la conduite. Les résultats sont immédiats. Au bout du bout, il y a un vrai gain pour l’entreprise.»

Comment faire pour bénéficier d’une formation Bemobi ?

Très simple : appelez le 01 75 32 78 19 ou contactez nous par email au contact@bemobi.fr

Publié sur : www.lejournaldeleco.fr (juin 2017)

RECRUTEMENT : gestionnaire de flottes de vélos à assistance électrique légers H/F

Titre du poste : gestionnaire de flottes de vélos à assistance électrique  H/F

BEMOBI (MOBIGREEN, filiale écomobilité 100% du groupe La Poste), se développe sur la gestion de flottes de Véhicules Electriques Légers et pour cela, la filiale cherche à maîtriser la composante technique du sujet : cycle, batteries et électronique, maintenance, …

Dans le cadre de la création de l’activité, la filiale recherche un Technicien à fort potentiel ou Cadre technique à (H/F), dans le domaine du VAE (vélo à assistance électrique), en vue de traduire les besoins Clients en critères techniques, échanger avec les Constructeurs-Fournisseurs sur la qualité, les prix, les délais et faire de la veille technologique et mener des sujets d’expérimentation. Le périmètre technique pourra être élargi à d’autres Véhicules Electriques Légers à terme.

PERIMETRE D’INTERVENTION

Le titulaire du poste aura le rôle d’animateur réseau pour l’équipe, et aura pour mission principale de tisser un réseau de relations avec les meilleurs Prestataires-Partenaires du marché en particulier sur la maintenance, de participer aux négociations tarifaires et à challenger les Prestataires-Partenaires sur la Qualité et les coûts, d’assurer l’animation du réseau, sa rentabilité, l’évolution de son système d’information, et son pilotage

Au-delà de ce cœur de métier, selon les opportunités imposées par nos clients, un soutien aux autres fonctions de l’équipe pourra être nécessaire afin d’assurer :

  • En avant-vente : la meilleure offre disponible sur le marché, au meilleur coût,
  • en après-vente : la meilleure prestation de service à l’utilisateur.

Des déplacements réguliers sont à prévoir dans toute la France dans le cadre des prestations (réunions client, fournisseurs, visites terrain …) et de la participation à des événements professionnels (colloques, …).

DESCRIPTIF DE LA MISSION

Gestion de flotte : maîtrise des coûts

  • Assurer le suivi des matériels (VAE) : entrées/sorties en parc, maintenance, véhicules de remplacement

Qualité de service Client

  • Trouver des réponses aux problématiques Client garantissant leur satisfaction tout en maîtrisant les coûts

Analyses

  • Analyser les historiques de gestion et d’incidents, pour proposer des actions de progrès

Utilisation du système d’information

  • Participation à l’évolution du Système d’information, en vue de réduire au minimum les frais de gestion

COMPETENCES ET EXPERIENCE REQUISES

Compétences techniques sur la gestion logistique et technique des matériels Esprit de service Autonomie et polyvalence capacité de travail, culture du résultat organisation (capacité à gérer plusieurs projets en simultané) esprit d’équipe

De formation bac +2 avec forte expérience en gestion opérationnelle de flotte, ou bac +4 en logistique, gestion ou technique, le candidat devra disposer d’une première expérience dans la gestion de flotte et être à l’aise dans le travail en équipe et la relation client.

Expérience gestionnaire de flotte de véhicules, de cycles ou motocycles attendue.

 

Pour transmettre votre candidature : envoyez votre CV et lettre de motivation à contact@bemobi.fr en indiquant la référence GF-VAE-3 dans l’objet de l’email.

RECRUTEMENT : responsable réseaux maintenance vélos à assistance électrique H/F

Titre du poste : responsable réseaux maintenance vélos à assistance électrique

BEMOBI (MOBIGREEN, filiale écomobilité 100% du groupe La Poste), se développe sur la gestion de flottes de Véhicules Electriques Légers et pour cela, la filiale cherche à maîtriser la composante technique du sujet : cycle, batteries et électronique, maintenance, …

Dans le cadre de la création de l’activité, la filiale recherche un Technicien à fort potentiel ou Cadre technique à (H/F), dans le domaine du VAE (vélo à assistance électrique), en vue de traduire les besoins Clients en critères techniques, échanger avec les Constructeurs-Fournisseurs sur la qualité, les prix, les délais et faire de la veille technologique et mener des sujets d’expérimentation. Le périmètre technique pourra être élargi à d’autres Véhicules Electriques Légers à terme.

PERIMETRE D’INTERVENTION

Le titulaire du poste aura le rôle d’animateur réseau pour l’équipe, et aura pour mission principale de tisser un réseau de relations avec les meilleurs Prestataires-Partenaires du marché en particulier sur la maintenance, de participer aux négociations tarifaires et à challenger les Prestataires-Partenaires sur la Qualité et les coûts, d’assurer l’animation du réseau, sa rentabilité, l’évolution de son système d’information, et son pilotage

Au-delà de ce cœur de métier, selon les opportunités imposées par nos clients, un soutien aux autres fonctions de l’équipe pourra être nécessaire afin d’assurer :

  • en avant-vente : la meilleure offre disponible sur le marché, au meilleur coût.
  • en après-vente : la meilleure prestation de service à l’utilisateur

Des déplacements réguliers sont à prévoir dans toute la France dans le cadre des prestations (réunions client, fournisseurs, visites terrain …) et de la participation à des événements professionnels (colloques, …).

 

DESCRIPTIF DE LA MISSION

Construction des réseaux

  • Construire une base fournisseurs partenaires au national,
  • identifier des partenariats rapprochés,
  • participer à la mise en œuvre d’accords tarifaires et techniques

Animation des réseaux

  • Entretenir un relationnel régulier avec les partenaires et définir les modes permettant l’animation de ventes

Projets

  • Participer à l’étude d’opportunité et aux réponses d’appels d’offre
  • Contribuer à la réalisation de ces projets ainsi qu’à l’animation de réunions (partenaires, financeurs …).

Chantiers opérationnels

  • Définition des contrats d’accord avec le service juridique
  • Participation à la mise en œuvre opérationnelle des flottes auprès des clients, garantir les services sur l’ensemble du territoire national

COMPETENCES ET EXPERIENCE REQUISES

Qualités relationnelles d’animation Autonomie et polyvalence

Capacité de travail, culture du résultat

Organisation (capacité à gérer plusieurs projets en simultanée)

Esprit d’entreprendre, aime la conquête de nouveaux marchés

De formation minimale bac +2, type Commercial ou Technico-commercial, le candidat devra disposer d’une expérience dans l’animation de fournisseurs ou de franchises, et être à l’aise dans la communication pour fédérer, et dans l’échange technique et financier et pour négocier et faire respecter des engagements.

Une expérience en milieu concurrentiel est un plus, l’autonomie, la capacité de travail et la convivialité sont appréciées. Expérience, en lien avec le milieu de l’après-vente cycle ou motocycle ou la gestion de fournisseurs.

Pour transmettre votre candidature : envoyez votre CV et courrier de motivation à contact@bemobi.fr en indiquant la référence RM-VAE-1 dans l’objet de l’email.

 

RECRUTEMENT : responsable technique gestion fournisseurs vélos à assistance électrique H/F

Titre du poste : RESPONSABLE TECHNIQUE GESTION FOURNISSEURS VELO ASSISTANCE ELECTRIQUE VEHICULES ELECTRIQUES H/F

 

Localisation du poste : Bemobi, Groupe La Poste, Issy Les Moulineaux (92)

BEMOBI (MOBIGREEN, filiale écomobilité 100% du groupe La Poste), se développe sur la gestion de flottes de Véhicules Electriques Légers et pour cela, la filiale cherche à maîtriser la composante technique du sujet : cycle, batteries et électronique, maintenance, …

Dans le cadre de la création de l’activité, la filiale recherche un Technicien à fort potentiel ou Cadre technique à (H/F), dans le domaine du VAE (vélo à assistance électrique), en vue de traduire les besoins Clients en critères techniques, échanger avec les Constructeurs-Fournisseurs sur la qualité, les prix, les délais et faire de la veille technologique et mener des sujets d’expérimentation. Le périmètre technique pourra être élargi à d’autres Véhicules Electriques Légers à terme.

PERIMETRE D’INTERVENTION

Le titulaire du poste aura le rôle d’expert technique pour l’équipe, et aura pour mission de tisser un réseau de relations avec les meilleurs fournisseurs du marché sur chacun des domaines, de participer aux négociations tarifaires et à challenger les fournisseurs sur la qualité et les coûts, d’assurer l’approvisionnement des matériels et pièces détachées, de proposer et mener à bien des sujets d’expérimentation afin d’assurer

  • en avant-vente : la meilleure offre technique disponible sur le marché, au meilleur coût.
  • en après-vente : la meilleure prestation technique, l’approvisionnement des matériels et pièces
  • Des déplacements réguliers sont à prévoir dans toute la France dans le cadre des prestations (réunions client, fournisseurs, visites terrain …) et de la participation à des événements professionnels (colloques, …).

DESCRIPTIF DE LA MISSION

Gestion Fournisseurs

  • Construire une base de données fournisseurs au national
  • identifier des partenariats rapproché
  • participer à la mise en œuvre d’accords tarifaires

Veille technologique et avance concurrentielle

  • Contribuer activement à la veille (internet, colloques, rencontres fournisseurs/prestataires …),
  • Proposer et conduire des sujets d’expérimentation en vue de construire de nouvelles offres

Projets

  • Participer à l’étude d’opportunité et aux réponses d’appels d’offre
  • Contribuer à la réalisation de ces projets ainsi qu’à l’animation de réunions (partenaires, financeurs …).

Chantiers opérationnels

  •  Participer à la mise en œuvre opérationnelle des flottes auprès des clients, garantir les approvisionnements

FORMATION ET EXPERIENCE REQUISES

Compétences techniques sur les véhicules, cycles et/ou motocycles électriques Autonomie et polyvalence Capacité de travail, culture du résultat Organisation (capacité à gérer plusieurs projets en simultané) Curiosité / intérêt pour les Nouvelles Mobilités Esprit d’entreprendre

De formation minimale bac +2, type Achats ou Cycle-motocycle, le candidat devra disposer d’une expérience dans le VAE, les véhicules électriques légers ou équivalents, et être à l’aise dans la négociation technique et financière. Une expérience en milieu concurrentiel ou en création d’entreprise est un plus, l’autonomie, la capacité de travail et la convivialité sont appréciées.

Pour transmettre votre candidature : envoyez votre CV et courrier de motivation à contact@bemobi.fr en indiquant la référence RT-VAE-1 dans l’objet de l’email.

Semavil

Bemobi Conseil accompagne la Semavil en matière de mobilité

La Semavil (SOCIETE D’ECONOMIE MIXTE D’AMENAGEMENT DE LA VILLE DU LAMENTIN)  a souhaité confier une étude mobilité durable à Bemobi Conseil. Cette mission se déroule sur la concession ZAC Floraindre, quartier prioritaire urbain en devenir.

Dans la perspective de réinvestissement de ce territoire de près de 20 hectares, la SEMAVIL souhaite apporter aux populations des solutions durables et innovantes en matière de mobilité. Ce nouveau territoire sera réinvesti et aménagé pour une population très diversifiée : actifs résidents, seniors, actifs en transit via la gare notamment.

Bemobi Conseil s’est vu confier une étude d’opportunité en matière de mobilité durable pour formuler des propositions parfaitement adaptées au territoire, à ses contraintes et surtout à la diversité de population et d’activité attendus sur la future zone. Dès l’aboutissement, nous serons ravis de vous en transmettre les grands axes, qui n’en doutons pas, serons très novateurs !

GGL

Formation et sensibilisation au risque routier, le cas du Groupe GGL

Le Groupe GGL (aménagement foncier et promotion immobilière) est basé à Montpellier. Il s’est engagé dans une démarche interne vertueuse au regard de l’environnement.

Ainsi, après avoir mis en place un processus d’amélioration interne (recyclages multiples, économie d’énergie, plan de déplacements, formation, pédagogie et communication interne, sécurité, RSE) et un audit validé par l’AFNOR, le Groupe a été récompensé par la labellisation EnVol (Engagement Volontaire) délivrée par la CCI-France et avec la collaboration de l’ADEME.

Sachant qu’une conduite citoyenne implique une véritable évolution des usages et passe par la sensibilisation aux enjeux d’une conduite responsable et à l’apprentissage des bons réflexes, le Groupe GGL a choisi Bemobi pour former et sensibiliser ses collaborateurs au risque routier. Durant une journée, les collaborateurs étaient invités à suivre  une formation dans les locaux du Groupe à  Montpellier. L’objectif de cette démarche est non seulement de diminuer la consommation de carburant et les émissions de CO2, mais également le risque d’accident. En effet, conduire avec plus de souplesse et d’anticipation permet de réduire les coûts d’usage d’un véhicule, mais aussi les accidents corporels.

Pour Pascal Louchet, responsable Environnement et Développement Durable du groupe GGL : « Le Groupe GGL organise régulièrement des animations autour de la sécurité et de la RSE. Nous utilisons déjà Recy’go avec La Poste, et c’est au fil des échanges que nous avons eu l’idée d’utiliser ce simulateur. La formation en plénière, en amont de l’exercice de simulation, était précise et instructive car elle intégrait une partie technique concrète. »

La journée s’est déroulée autour de deux grands moments : une formation théorique en plénière, suivie d’exercices individuels sur simulateur, avec le formateur à ses côtés. Chacun a pu prendre conscience de ses acquis mais aussi des risques liés à la conduite « Ça permet de prendre acte de la réalité sur le terrain : c’est un très bon simulateur ». Au final, tous les collaborateurs  du Groupe GGL présents à la formation ont apprécié l’initiative et reconnu son utilité.  « Quand on a passé le permis il y a plus de trente ans, c’est toujours intéressant et formateur. J’aurai aimé que cela dure plus longtemps ! »

Une minute avec Caroline Pauwels, directrice conseil Bemobi

Caroline a rejoint l’équipe conseil en mars 2017 pour animer les consultants et chefs de projet mobilité

Ingénieure de formation, elle a plus de 25 ans d’expérience de conseil, de pilotage de projets et de conduite du changement. Elle nous apporte également son expertise en matière de nouvelles solutions de mobilité et de  Plans de Mobilité, après avoir coordonné pendant plus de 3 ans le projet BMA (Bretagne Mobilité Augmentée).

Q – Caroline, quel est votre parcours ?

Caroline Pauwels : Je suis belge et après avoir obtenu l’équivalent du bac en néerlandais, j’ai choisi de faire mes études supérieures en français afin de devenir parfaitement bilingue. Pendant les 10 premières années de ma carrière j’ai travaillé comme consultante en management, chez Andersen Consulting puis Mc Kinsey. J’ai ensuite développé une carrière en ressources humaines et finance, toujours dans des structures de conseil, avec bien entendu de véritables problématique mobilité pour les collaborateurs.

J’ai travaillé plus précisément sur la mobilité des territoires lorsque j’ai intégré Bretagne Mobilité Augmentée (BMA), programme financé en partie par l’ADEME dans le cadre des Investissements d’Avenir. Ce projet réunissait plus de quarante acteurs, tous les secteurs d’activité pour expérimenter et déployer de nouvelles pratiques de mobilité moins dommageables pour l’environnement. Ce projet fut passionnant avec l’expérimentation de près de 60 solutions au sein de 20 démonstrateurs. Quelques exemples : optimisation du travail en mobilité grâce à la dématérialisation des documents et procédures et à l’utilisation de tiers lieux, autopartage, covoiturage. Nous avons également travaillé sur la mobilité douce et en particulier l’usage de vélos à assistance électrique.

Q – Pourquoi avez-vous rejoint l’équipe Bemobi ?

Caroline Pauwels : Bemobi Conseil (anciennement Greenovia) était un des partenaires du consortium BMA et j’avais donc eu l’occasion de collaborer avec les équipes, en particulier sur des problématiques d’autopartage. Ce poste de Directrice Conseil me permet de mettre en œuvre toutes les compétences acquises durant mon parcours professionnel : le conseil, la conduite du changement et la connaissance des nouvelles mobilités. J’avais presque l’impression que le poste proposé avait été taillé sur mesure pour moi !

Q – Quelles sont vos ambitions pour l’équipe conseil de Bemobi ?

Caroline Pauwels : En arrivant chez Bemobi j’ai eu la chance de pouvoir m’appuyer sur une équipe de consultants solides et expérimentés. Mon ambition pour l’équipe est de développer leurs compétences en matière de conduite du changement pour s’assurer que nos conseils mènent à la réduction effective des mobilités et à de réelles nouvelles pratiques.

Retour sur l’événement mobilité Ever Monaco

Retour sur la 10ème édition d’Ever Monaco en avril dernier, conférences et exposition internationales de véhicules écologiques et énergies renouvelables.

Bemobi était présent avec le Groupe la Poste pour exposer ses savoir-faire en matière d’introduction de véhicules propres au sein des flottes et participer aux débats sur la mobilité durable, l’autopartage.

Le Groupe La Poste a également organisé les débats sur la problématique de la logistique urbaine et les opportunités qu’offraient cette livraison « du dernier kilomètre »..

Enfin, Bemobi mobilisé deux véhicules électriques de La Poste dans le cadre du challenge organisé en partenariat avec l’avem : Riviera Electric Challenge. L’objectif était d’adopter une conduite écoresponsable sur un parcours de 86 kilomètres.

Côté exposants, nous avons remarqué plusieurs nouveautés : Kia avec deux nouveautés présentées en premières française et monégasque : le Kia Niro hybride rechargeable et l’Optima SW plug-in hybrid, Toyota proposait notamment sa Mirai à l’essai tandis qu’Honda a fait sensation avec sa supercar hybride NSX. Chez Volkswagen, nous avons redécouvert le Combi en version électrique et 600 kilomètres d’autonomie. Enfin, au-delà des essais et des découvertes les visiteurs ont pu tester une navette électrique autonome mise à disposition par CarPostal.

Faire confiance au génie français pour inventer l’avenir

Jean-Baptiste Vallet, 39 ans, conseille de grandes entreprises et des fonds d’investissements dans leur stratégie digitale. Il est par ailleurs professeur en stratégie digitale dans des MBA de France et aux États-Unis. Diplômé de Sciences Po, et de l’ESCP, Jean-Baptiste Vallet a travaillé pour la DG de Lagardère Active avant de rejoindre le conseil en stratégie chez Deloitte. Créateur de l’agence mobile Système Polaire, créateur du Vivaki Institute pour Publicis Group, il est consultant spécialisé en entreprise et pour des fonds d’investissement. Il dirige aussi les MBA spécialisés d’une école de commerce et est professeur en stratégie digitale, en France et aux Etats Unis. Il est auteur de l’ouvrage « Le génie français n’est pas mort », paru en 2015 aux Editions du Cherche Midi.

Interpellés par une tribune qu’il a fait paraître dans les Echos, fin 2016  (La karcherisation de l’économie P2P), nous l’avons questionné sur sa vision des transformations en cours dans le domaine du transport des personnes…. Un dialogue engagé qui intervient sur fond de conflit social chez les chauffeurs Uber et autres VTC.

Blablacar pour le covoiturage, le taxi avec Uber, la location de voitures entre particuliers sur Drivy… L’usage de la voiture chez les particuliers est en plein chambardement, avec toutes ces plateformes d’intermédiation. La plus connue, Uber, a bousculé en quelques mois tout un univers. Au point que l’uberisation est passée dans le langage courant. Le mot résume la concurrence mortelle à laquelle les entreprises les plus installées sont exposées, quand le Web autorise de nouvelles propositions de valeurs. En permettant la mise en relation directe entre producteurs et consommateurs de services sur Internet, on fluidifie les échanges, on démocratise l’accès au service, on réduit les barrières à l’entrée… Les rôles sont même interchangeables, (on pourra ainsi simultanément se déclarer offreur et consommateur du même service : louer la voiture d’un autre et proposer sa propre voiture à la location. Destruction de l’ancien monde pour permettre la place à un nouveau monde plein d’avenir… Les artisans taxis n’avaient qu’à être plus aimables, plus disponibles et moins chers, la concurrence est saine dans tous les secteurs, a-t-on pu entendre….

Une vision qui semble démentie par les conflits médiatisés tout au long de l’année 2016 avec l’apothéose de décembre : ni les taxis, ni les chauffeurs affiliés à Uber, n’estiment obtenir une juste rétribution de leur activité. Dans la même journée, le 15 décembre, les conducteurs Uber commençaient une grève et les taxis bloquaient les aéroports (alors même qu’Uber ne paie presque pas d’impôt sur les sociétés en France…). Paradoxal ? Pas pour Jean-Baptiste Vallet qui explique que les distorsions de marché ont juste fait le malheur de toute la filière.

Q – Uber est l’emblème d’une économie collaborative qui constitue un nouveau modèle de consommation et de société. Vous faites partie de ses détracteurs… 

Jean-Baptiste Vallet : Depuis 2010 et la parution du livre de Botsman et Rogers ” What’s mine is yours“, le terme économie collaborative s’est installé dans nos sociétés post-modernes, annonçant un nouveau modèle de société où le partage des biens, des espaces et des outils deviendrait la norme. Portée par la technologie digitale, cette nouvelle économie en réseau permettrait de produire de la valeur collective, transformerait les modes d’organisation du travail, mutualiserait les ressources, favorisant l’usage plutôt que la possession. Bref, l’économie peer-to-peer changerait tout, vers le mieux.

Q – Il y a bien des aspects positifs ! Pour ce qui est du transport, cela permet de capter des clients qui ne seraient pas utilisateurs de services classiques. Les VTC génèrent une nouvelle  demande, le prêt de véhicules entre particuliers également et dans le BtoB, l’autopartage BtoB créé de nouvelles mobilités, le covoiturage optimise les déplacements…

Jean-Baptiste Vallet : Il y a un prix à payer, la casse des équilibres socio-économiques. Je prends souvent un petit exemple. Imaginons que je veuille louer une machine à tailler les haies. Bien sûr, avec l’économie collaborative, je vais sur une plateforme dédiée pour louer la machine, et je paye un quidam pour l’usage de l’engin. Jusque-là, pas de problème. Mettons-nous maintenant à la place de l’entreprise qui produit l’outil : qui dit partage de ses produits, dit moins d’achats, baisse du chiffre d’affaires, donc recherche de marges, politique d’achat très agressive avec des risques sur la qualité des produits et bien sûr, des conditions de travail toujours plus dégradées pour les ouvriers en bout de chaine. Ce n’est pas fini. Qui dit moins d’achats, dit diminution des marges, donc difficulté de réinvestissement, épuisement des ressources sur le marché, et plus tard, obsolescence du produit, avec des conséquences sur la vitalité de la marque. Donc, cercle vicieux : cost-killing, nouvelle baisse de qualité, nouvel abaissement du prix, nouvelle diminution des marges. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Q – D’accord ! Mais à côté de cela de nouveaux services générateurs d’emplois se créent. Ainsi, autour d’Airbnb, des conciergeries  voient le jour pour que les particuliers puissent gérer les locations. Autour de l’autopartage de véhicules, on assiste au boom de la télématique embarquée pour créer un véritable véhicule connecté. La mise au point de nouveaux boitiers permet la connexion du véhicule, sans passer par l’échange physique de  clés, ce qui facilite la mise en relation entre les personnes. Dans le domaine du covoiturage, des applications sont inventées,  des aires se construisent. Tout n’est pas destructeur ! Au contraire cela peut aussi créer de nouveaux emplois dans les services, le digital, les objets connectés.

Jean-Baptiste Vallet : Quoiqu’il en soit, il est indispensable de réguler l’économie pour contre carrer les effets pervers de ces nouveaux modèles. Heureusement, c’est en cours….  Aux Etats-Unis, le citoyen se lève contre cette nouvelle économie qui supprime son emploi. Ailleurs dans le monde aussi, les Drivy, Zilock et autres Airbnb se font contraindre par les États trop conscients des dérives qu’ils sous-tendent. A Londres, en octobre dernier, Uber, la plateforme emblématique de cette nouvelle économie s’est fait taper sur les doigts pour travail salarié dissimulé. Il est temps qu’une régulation encadre l’usage collaboratif, que toute monétisation via une plateforme donne lieu à une comptabilisation en bonne et due forme, et que les modèles économiques de ces acteurs carnassiers soient suivis par les autorités fiscales. La “police” est encore le meilleur moyen de garantir la pérennité de notre modèle social, si précieux.

 

Pour aller plus loin :

Nouvelle offre mobilité hospitalière

Bemobi lance la nouvelle offre clé en main mobilité pour Centre Hospitalier

Nouvelle offre mobilité hospitalièreBemobi lance sa nouvelle offre mobilité, destinée aux établissements de santé leur permettant de répondre à l’ensemble de leurs besoins pour améliorer durablement l’impact économique et écologique de flotte automobile.

 

L’automobile est très présente dans le milieu de la santé, tant pour les déplacements des collaborateurs, des visiteurs que pour les déplacements professionnels.
Les organisations hospitalières évoluent, avec la mise en place de groupements d’établissements, l’évolution des modes de prise en charge et des offres de service.Ces évolutions impliquent des mobilités différentes, plus fréquentes en inter site, l’augmentation de visiteurs et donc de la fréquentation des parking, l’élargissement des horaires de visite.

Cette offre tout inclus, sans surprise ni coûts cachés, permet de déployer des solutions orientées résultats, permettant de générer des baisses de coût mobilité de 10 à 30%*.

  • un diagnostic mobilité: pour une analyse sur mesure de votre organisation
  • une proposition de solution mobilité: pour le déploiement de solutions adaptées à votre organisation
  • un dispositif suivi et mesuré 

* moyenne constatée sur les solutions déployés par Bemobi après plan d’action en 2016.

Pour plus d’informations sur l’offre: Offre hospitaliere-Plaquette

Pour plus d’informations sur les autres offres de Bemobi

C-Ways et Bemobi lancent Mobiscope : L’Observatoire des Mobilités d’Entreprise

Le marché du véhicule d’entreprise a pris une place prépondérante en France ; les véhicules légers (VP + VUL) professionnels représentent 32% du parc roulant. La voiture de fonction est le moyen de transport principal utilisé dans 60 % des déplacements professionnels. Ce taux peut-être porté à 80% si l’on inclut les véhicules de service affectés.

 

La place de la voiture est aujourd’hui centrale et de réelles questions et problématiques se posent autour de l’auto-mobilité en entreprise.

Partant de ces constats et problématiques, le cabinet d’études C-Ways et Bemobi, référence écomobilité du Groupe La Poste, lancent Mobiscope, une grande étude des mobilités en entreprise.

Ce dispositif d’observation et d’analyse des mobilités croisé avec une étude du contexte économique, concurrentiel, réglementaire et technique s’adresse aux acteurs et décideurs du monde de la mobilité et du secteur automobile (DRH, gestionnaires de parc, constructeurs, loueurs  …).

L’objectif : connaître, comprendre et anticiper les besoins, attentes, contraintes, moyens, critères et modes d’arbitrages, en termes de mobilités et de choix automobiles des clients utilisateurs et décideurs. Exploiter ces enseignements afin  de proposer des offres produits et services de mobilité et d’automobilité mieux adaptées.

Une étude sur les mobilités de demain et leurs impacts en matière d’usage et d’achat en 3 volets :

 1) Un état de l’art et une veille stratégique

– Recherche et analyse documentaire

– La demande, les attentes par type d’entreprise

– Les acteurs, les offres, les innovations

 2) Des interviews d’experts et de décideurs

– Constructeurs, loueurs longue durée, pro. de la réparation, assureurs…

– Décideurs et experts auto. en entreprises

– Fédérations professionnelles, administrations publiques et fiscales…

 3) Une enquête terrain

Les travaux d’étude et d’enquêtes débuteront en septembre 2017 ; la livraison des premiers résultats est prévue pour fin 2017. Les résultats seront disponibles sur une plateforme digitale dédiée.

« Nous adosser à l’observateur de référence des marchés automobiles est une véritable opportunité pour appliquer des méthodes éprouvées et étudier un marché en totale mutation. Il s’agit d’une très belle étude qui nous l’espérons deviendra un observatoire de référence régulier pour les acteurs du marché de l’écomobilité. » déclare Adeline Gogé Lefaivre, Directrice Marketing Communication de Bemobi Conseil

Eric Champarnaud, fondateur de C-Ways poursuit «  L’association avec Bemobi pour cette étude  représente une formidable opportunité d’associer à la recherche en Stratégie Marketing des compétences opérationnelles rares et une expérience terrain concrète. »

 

Lancement présentation: 27 juin 2017 de 8h45 – 10h  Immeuble Central Park Issy-Les-Moulineaux

Plus d’informations: contact@bemobi.fr

Semaine Européenne du Développement Durable 30 mai au 5 juin

La Semaine européenne du développement durable 2017 se met aux couleur des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD). Mais de quoi s’agit-il au fait ?

La Semaine Européenne du développement durable (SEDD), qui a lieu chaque année du 30 mai au 5 juin, a pour objectif de faciliter les différentes formes de mobilisation concrètes, individuelles et collectives, afin de promouvoir le développement durable et de sensibiliser à ses enjeux. Pour son édition 2017, la SEDD contribue à faire connaître les 17 objectifs de développement durable, feuille de route universelle du développement durable à l’horizon 2030, adoptée par la communauté internationale en 2015.

Adoptés par les Nations unies, les 17 Objectifs du développement durable portent les défis qui permettront d’améliorer la vie des populations partout dans le monde. Le Semaine européenne du développement durable est l’occasion pour tous de s’approprier ces objectifs.

Bemobi se joint à ces objectifs pour proposer de réduire significativement l’impact de l’automobile sur l’environnement par des solutions simples de mobilité collaboratives comme le covoiturage ou l’autopartage.

 

Pour plus d’informations sur le SEDD

Pour connaître les 17 objectifs de l’ODD