S'inscrire à la newsletter *
20/04/2017

Longtemps, le vélo électrique (VAE) est apparu comme un moyen de locomotion franchement ringard, fainéant, vraiment pas in . C’est fini. Aujourd’hui, c’est carrément tendance. Et même les moins motivés par le vélo rêvent désormais de remiser la voiture au garage et de s’y mettre. Ils apprécient les charmes de cette bicyclette motorisée qui joue aujourd’hui la belle en se drapant d’une technologie de pointe, autorisant jusqu’à 150 km d’autonomie. Et qui offre un mode doux, efficace, plus zen, plus sain, plus économique de déplacement. En clair, enfourcher un vélo électrique pour aller travailler donne l’assurance de faire du sport, sans arriver trempé, ni épuisé !

Achetez un vélo avec l’aide de la Ville

Pour «  participer à une multi-modularité des transports, à l’essor des modes de transports doux  », la Ville de Marcq-en-Barœul favorise l’utilisation de la petite reine dans la commune (qui offre 25,36 km de piste cyclable) et sur la métropole: «On a voulu mettre le paquet en doublant l’aide à achat de vélo ou de vélo électrique proposée par la MEL à compter du 1er avril !» informe le Maire.

L’action est destinée aux Marcquois et aux agents municipaux de la ville, sous condition que ce mode de déplacement s’inscrive «dans les usages quotidiens des salariés pour leurs trajets professionnels».

C’est donc la première ville de la métropole à aider à l’achat d’un vélo neuf avec ou sans assistance électrique. Le montant de l’aide est fixé à 25 % du prix d’achat TTC du vélo, maxi 150 € pour les vélos et 300 € pour les électriques. Une seule aide est proposée par foyer, par période de 3 ans. Mais chic  ! cumulable avec une aide identique de la MEL. À noter: l’État met aussi en place un bonus écologique (20 % de l’achat, maxi 200€) mais pas cumulable, cette fois.

 

Si seuls 2 % des Français vont à leur travail à vélo, selon l’INSEE, l’achat de vélo électrique devrait être booster avec les aides à l’achat accordées par l’État,  imaginées pour nous remettre en selle. Initiative que les entreprises peuvent tout à fait reprendre dans l’instauration de leur plan de mobilité avec des bénéfices environnementaux réels et une solution innovante de déplacement pour les collaborateurs.

 

(Source: www.lavoixdunord.fr)

Toutes les actualités