Le petit budget de la région Ile-de-France pour le vélo

Entre Poissy et Carrières-sous-Poissy (Yvelines), il y a la Seine. Et sur la Seine, un pont. Dans les deux communes, la vitesse est légalement limitée à 50 km/h, et même à 30 km/h dans les quartiers tranquilles. Mais le pont, prolongation de la départementale 190, est limité à 90 km/h. En conséquence, pour le traverser à vélo en sécurité, il faut emprunter l’étroit trottoir (et se ranger lorsqu’on croise un piéton) ou espérer des embouteillages, fréquents le matin.

C’est dommage, car pour aller de Carrières-sous-Poissy à Poissy, où se trouve la gare du RER A, il serait tellement simple de pédaler! A pied, ça n’est pas drôle. En voiture, c’est souvent embouteillé. En moto, c’est dangereux. Et en bus, c’est long, parce qu’il faut desservir tous les arrêts.

Piste en encorbellement. Alors, l’idéal, ce serait de construire une piste cyclable le long du pont, soit en l’élargissant, soit en créant une passerelle en encorbellement. Mais une telle infrastructure coûte de l’argent. 5, 8, 10 millions d’euros? Bien moins qu’une nouvelle route ou qu’un tronçon de voie ferrée, certes, mais pas rien non plus.

Lire l’article complet sur le Blog du Monde