01 75 32 78 19
S'inscrire à la newsletter
26/04/2018

De plus en plus de particuliers se laissent séduire par les vélos à assistance électriques, dits vélo électriques, en matière de mobilité douce. C’est la nouvelle tendance en matière de mobilité urbaine.

Les vélos électriques dépassent les scooters

Les vélos électriques connaissent un vrai boom en France. En 2017, nous constatons une forte hausse de vente de vélos électriques par rapport aux traditionnels scooters. Les ventes de vélos électriques ont été multipliées par deux, en seulement un an. Nous pouvons dire que ces modèles VAE représentent 10% du marché de la vente de vélos dans tout le territoire.

Concernant les acheteurs de vélos électriques, la majorité sont des urbains cherchant une alternative à la voiture pour leur trajet quotidien domicile-travail. L’utilisation des vélos électriques en remplacement de la voiture est un bon réflexe et une bonne pratique puisqu’ils limitent les gaz à effet de serre produits par les voitures des particuliers.

L’état propose de son côté, une aide aux ménages les plus modestes. Il s’agit d’une prime d’état de 200 euros pour l’achat d’un vélo électrique, destinée aux foyers non imposables. Mais il faudra peut-être une incitation encore plus attractive pour encourager plus de français à passer au vélo électrique. Actuellement, seulement 4% des français utilisent un vélo pour leurs déplacements quotidiens. Nous sommes encore loin derrière le Danemark qui est le champion d’Europe de la mobilité douce. 24% de la population de ce pays utilisent les vélos pour les déplacements quotidiens.

Source: www.socialmag.news (avril 2018)

Toutes les actualités